Application / Économies

Et pourquoi pas la colocation ?

28 mai 2019

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Réservée non pas seulement pour les individus de nature sociale et curieuse, la colocation nécessite une certaine organisation et possède des conditions immobilières spécifiques.

Avant tout, petit rappel :

Une colocation consiste au partage d’un logement entre plusieurs colocataires (2 et plus). Partage des espaces communs tels que la salle de bain, le salon, la salle à manger, avec une chambre individuelle.

La colocation possède de nombreux avantages :

  • le loyer par habitant s’avère généralement plus faible que la location d’un logement privé,
  • la cohésion au sein du foyer peut devenir familière, de nombreux colocataires considèrent que cette solution permet de faire des rencontres et de tisser de forts liens,
  • la colocation est un très bon moyen de se loger à court terme pour les étudiants, les jeunes actifs, les récents divorcés etc. 

Ceci-dit, une colocation peut devenir conflictuelle si certains critères ne sont pas pris en compte.

Qu’il y ait un lien de famille ou non, les colocataires doivent s’assurer d’avoir un tempérament et un caractère similaire afin d’éviter les crises potentielles. Entre le ménage, les soirées, l’occupation des sanitaires, de nombreux points sont à aborder avant d’intégrer ou d’accueillir quelqu’un dans une colocation.

(Sachez qu’il n’est pas forcément très conseillé d’emménager avec un ami ou meilleure ami. De nombreux amis devenus colocataires ont fini par vivre une expérience désagréable. Mais bien évidemment ce n’est pas une généralité.)

À présent : questions immobilières

Comment répartir les paiements de l’assurance et de la taxe d’habitation entre colocataires ?

En ce qui concerne la taxe d’habitation, une seule est émise par logement. Du moins chaque colocataire peut la recevoir mais le montant est fixe au logement entier et c’est aux locataires de décider de la somme que chacun a à verser.

Tout comme la taxe d’habitation est unique, le règlement doit l’être également envers l’administration fiscale.

Conseil : pour vous protéger, vous et vos biens, le mieux est de souscrire à une assurance multirisque habitation.

Et quel type de bail pour quelle coloc ?

Il existe deux possibilités : 

  • La première consiste à ce que le bailleur conclut un unique contrat avec les colocataires. Il faudra alors signer un avenant au contrat initial pour avoir la liberté de modifier le bail en cas de départ ou d’arrivée.
  • La seconde option est que le propriétaire conclut un bail individuel avec chacun des colocataires. Cela nécessite plus de préoccupations car à chaque départ d’un colocataire il faut procéder à l’état des lieux PUIS créer un nouveau bail pour le nouvel entrant. Voilà pourquoi ce genre de bail est plus rare car plus difficile à gérer.

Pour conclure, la colocation permet aux locataires d’habiter dans un espaces de partage et de convivialité. Une bonne organisation peut rendre cette expérience très enrichissante et agréable, le conseil de Ojjo : testez au moins une fois si vous avez l’occasion ! 

A PROPOS D’OJJO :

Le pionnier de l’immobilier digital depuis 2014

Start’up immobilière digitale et technologique en pleine expansion. OJJO a développé une application immobilière unique au monde. Elle crée un écosystème profitable pour tous où chaque acteur (re)prend le contrôle et fait des économies : propriétaires, acquéreurs, locataires et prestataires de services appelés les OJJOBERS. (Photographe, décorateur, architecte, expert immobilier, négociateur, juriste, notaire…)

Grâce à ses algorithmes et à sa technologie innovante, OJJO couvre 100% des besoins exprimés par le marché immobilier en France et à l’international.

Découvrez la solution OJJO à 0€ pour les propriétaires qui souhaitent vendre ou louer seul(e)s. ET la solution à 990€ dédiée aux propriétaires qui souhaitent confier leur bien à de vrais agents mais à prix fixe de 990€.

A DÉCOUVRIR PLUS EN DÉTAILS SUR WWW.OJJO.IO

15 likes

Auteur

OJJOLINE

Votre adresse mail ne sera pas visible.