Actualités / Économies

Investir dès 18 ans, bon plan ?

3 juillet 2019

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

De plus en plus de jeunes envisagent l’investissement dans une maison ou un appartement. Certains sautent le pas, d’autres n’osent pas. Ojjo vous expose les bons et mauvais côtés de cette solution. 

Investir jeune, mais seul

Nous considérons ici les jeunes comme ayant entre 18 et 25 ans. 

Dans le cas où un jeune est amené à investir, il est souvent accompagné. Que ce soit avec son ou sa concubine, un ami dans le but d’une colocation, ou même un membre de sa famille. Il est moins fréquent qu’il achète seul. 

Effectivement il est plus habituel qu’il opte pour une location vu son âge. Pourquoi ? Une location implique un garant donc une sécurité en plus pour le locataire. Il pourra alors se reposer sur la protection financière de son garant.

Au contraire, pour un achat, le futur propriétaire est responsable de ses actes. Responsable des dettes, des redevances, des factures et des impôts. Ce qui a de quoi effrayer le jeune propriétaire ! 

Les raisons pour investir seul

Le fait d’acheter seul ne signifie pas que le futur propriétaire se retrouve sans conseil. Ses proches pourront l’aider à prendre une décision concernant l’utilité de cet investissement. 

Tout d’abord le propriétaire pourra, comme le conçoit la norme, habiter dans son logement. Profiter alors de son habitation, effectuer les rénovations souhaitées et être propriétaire de celle-ci d’ici quelques années (si un emprunt bancaire est réalisé) ou immédiatement. 

C’est logique diriez-vous ! 

Pourtant le fait d’acheter, de rénover et de revendre une propriété est aujourd’hui en vogue. De nombreux propriétaires ont connu un fort retour sur investissement à la vente de leur logement refait à neuf, de 10 à 15% en moyenne. Et cela fait rêver.  

Une explication ? La tendance déco se tournant vers le minimalisme, il faut peu aujourd’hui pour rendre une habitation chaleureuse et accueillante.

Autrement l’opportunité qui s’offre aux jeunes propriétaires est de LOUER leur nouveau logement. Le système fait :

  • qu’il touche un loyer tous les mois, 
  • l’emprunt se rembourse au fur et à mesure, 
  • son patrimoine s’agrandit, 
  • et il est voit ses impôts réduits. (CF loi Pinel)

Les freins pour investir seul

L’ARGENT ! 

Bien sur, c’est avant tout du point de vue financier que vous pouvez être stoppé. A moins d’avoir reçu un apport généreux, ou d’en bénéficier depuis petit, il peut être compliqué de s’auto-financer. En effet, les banques risquent de refuser le prêt si le montant de l’apport n’est pas suffisant.

Pour autant, si une rénovation est envisagée, le coût de main d’oeuvre et celui des matériaux / travaux en général peut faire augmenter la facture (à moins que votre deuxième surnom soit Mac Gyver). 

En conclusion, c’est une très grosse responsabilité d’investir dans un logement dès son plus jeune âge. Dans l’impossibilité de faire marche arrière, cela peut être une opportunité comme une menace. L’important est de faire les bons choix et d’être astucieux. 

A PROPOS D’OJJO:

Le pionnier de l’immobilier digital depuis 2014

Start’up immobilière digitale et technologique en pleine expansion. OJJO a développé une application immobilière unique au monde. Elle crée un écosystème profitable pour tous où chaque acteur (re)prend le contrôle et fait des économies : propriétaires, acquéreurs, locataires et prestataires de services appelés les OJJOBERS. (Photographe, décorateur, architecte, expert immobilier, négociateur, juriste, notaire…)

Grâce à ses algorithmes et à sa technologie innovante, OJJO couvre 100% des besoins exprimés par le marché immobilier en France et à l’international.

Découvrez la solution OJJO à 0€ pour les propriétaires qui souhaitent vendre ou louer seul(e)s. ET la solution à 990€ dédiée aux propriétaires qui souhaitent confier leur bien à de vrais agents mais à prix fixe de 990€.

A DÉCOUVRIR PLUS EN DÉTAILS SUR WWW.OJJO.IO?

1 likes

Auteur

OJJOLINE

Votre adresse mail ne sera pas visible.